L'ORIGINE DE LA VOLTIGE

La voltige aérienne a presque le même âge que l'aviation elle-même.

La première figure de voltige réalisée était une simple boucle exécutée par Peter Nesterov lors d'une démonstration à Kiev en 1913.  Par la suite durant la même année, Adolphe Pégoud réalisa la première série de figures ainsi que le premier vol sur le dos.

95819741.jpg
Das-Immelmann-Manöver-Immelmann-Rolle.jp

La voltige aérienne à d'abord été vue comme un divertissement comptant en 1913, 50 voltigeurs dans le monde.

Des tournées dans toutes les grandes villes d'Europe sont organisées.

La voltige a ainsi atteint son pic durant la première guerre mondiale grâce aux pilotes qui inventent les acrobaties pour surprendre l'ennemi au cours du combat.

La figure la plus célèbre de cette époque et encore aujourd'hui est l'Immelmann. Réalisée par Max Immelmann, elle devait permettre au pilote de s'asseoir derrière l'avion ennemi lors d'une poursuite et d'être capable de le combattre. 

Les premières compétitions de voltige apparaissent dans les années 20 suivit par les premières patrouilles (vol en formation) dans les années 30. 

La première compétition internationale a eu lieu entre le 9 et 10 juin 1934 à Paris à l'initiative de l'aéroclub de France.

Après la 2ème guerre mondiale, la compétition internationale la plus prestigieuse fut le "Lockheed Trophy", organisé tous les ans de 1955 à 1965 en Grande Bretagne.

A partir de 1960, les championnats du monde de voltige sont organisés tous les deux ans par la fédération aéronautique internationale.

HISTORIQUE DE LA VOLTIGE EN SUISSE ET A YVERDON

En Suisse, tout commença en 1970 avec la construction d'un nouvel avion, l'Acrostar par Arnold Wagner. 

Grâce à ce projet, il suscita l'enthousiasme considérable dans le milieu aéronautique et surtout au près de trois pilotes (Eric Müller, Christian Schweizer et Alexander Leitner) de l'équipe nationale suisse qui décidèrent de s'unir pour créer un groupe et acheter un exemplaire de l'Acrostar. 

c'est ainsi que le 15 décembre 1970, la Swiss Aerobatic Association était née.

Par la suite, la nouvelle équipe ainsi que Arnold Wagner furent convoqués par l'Aéro-Club de Suisse pour un camp d'entrainement pour être préparé au sixième championnat du monde en Angleterre qui fût un succès pour Arnold Wagner qui termina quatrième. 

Jusqu'en 1976, les années furent couronnées de succès pour l'équipe nationale.

Malheureusement de part l'évolution des machines de voltige ainsi que les règlements qui venaient de plus en plus strictes, l'équipe perdit de l'importance et seul un petit noyau résista, entrainé par Jean-Pierre Freiburghaus.

Dès le championnat du monde en 1990 à Yverdon, la formation d'une vraie équipe de voltige fût à nouveau désirée et par la suite la volonté d'avoir une équipe nationale permanente s'est clairement exprimée.

Un point marquant de l'histoire de la SAA est incontestablement le championnat du monde de 1990 à Yverdon. Plus de 80 personnes se sont engagées jour après jour pour en assurer le déroulement. 

La manifestation compta 84 pilotes de plus de 21 nations différentes et ce fut un succès total.

LE GROUPE DE VOLTIGE D'YVERDON

Le club dispose pour ses pilotes d'un Extra 200 (HB-MTD) à la livrée reconnaissable " BREITLING ".

L'Extra 200 étant un avion biplace performant, réactif et extrêmement maniable, il est l'avion idéal pour l'apprentissage de la voltige ainsi que pour la compétition !

Le groupe de voltige d'Yverdon comprend en 2021 :

  • 4 avions de voltige (trois avions privés et un avion de club)

  • 3 instructeurs voltige

  • Plus de 28 membres actifs sur toutes machines confondues

  • 15 pilotes uniquement sur l'Extra 200 du club

Chaque année, entre 3 et 7 pilotes du groupe participent au championnat suisse dans les catégories Sportsman, Intermediate et Advanced et au moins 1 pilote d'Yverdon termine dans les 3 premiers toutes catégories confondues à chaque fois comme le montre les résultats ci-dessous (HB-MTD principalement) :

Ci-dessous, un exemple de programme de voltige vu du cockpit et vu du sol.

  • INSTAGRAM

Vous pouvez aussi retrouver notre groupe sur Instagram pour du contenu régulier sur la voltige 

LA FORMATION

Vous devez suivre un cours de formation incluant :

  • une formation théorique de quelques heures

  • une formation en vol d’au moins 5h ou 20 vols (EASA) pour maîtriser les figures de base comme le looping, tonneau, renversement, immelmann et retournement

  • un test pratique sous la forme d’un programme de voltige seul à bord

Cette formation est dispensée par un instructeur voltige. Les vols se font avec notre Extra
200, biplace de hautes performances, offrant la possibilité de progresser bien au-delà de la
formation initiale.

Si vous désirez commencer votre formation par un vol d'initiation voltige, rendez-vous sous l'onglet                                  puis sous voltige pour de plus amples informations. 

PREREQUIS

  • Avoir 40 h PIC après licence (PPL ou LAPL)

  • La variante « Variable pitch propeller – VP » (peut être effectuée sur notre WT9 Dynamic)

  • La variante « Tailwheel – TW » n’est pas un prérequis mais est un avantage.

COÛTS

200.-    CHF

  • Cours théorique

  • Voltige et familiarisation Extra 200 (avion avec instructeur)

  • Taxes d’atterrissage

  • Taxe administrative

4000.-  CHF

400.-    CHF

300.-    CHF

LA COMPETITION

La voltige aérienne est un sport de présentation parfaitement codifié.

Son objectif est la perfection du geste et la parfaite symbiose entre le pilote et sa machine, concourant à une performance esthétiquement intéressante et plaisante pour un public ou des juges au sol.

Le principe est donc de savoir exécuter dans un volume d’espace aérien délimité, appelé « BOX » (1 km x 1 km x 1 km, à partir d’une altitude minimale de 100m), un programme de vol constitué d’un enchaînement de figures.

Le samedi 29 mai, nous avons eu l'honneur d'accueillir l'Hamilton cup 2021. vous pouvez retrouvez les photos de cette magnifique journée si dessous.

DIFFERENTS LIENS UTILES